Madère : bien plus que six bonnes raisons de découvrir l’île après le confinement

Publié le

A 500 kilomètres des côtes marocaines, Madère est l’île principale d’un archipel portugais isolé dans l’océan Atlantique. Cet archipel fut découvert en 1418 par  le portugais João Gonçalves Zarco. L’explorateur fut impressionné par la forêt luxuriante qui recouvrait l'île voisine, découverte un an plus tard. Il la baptisa l’ « Île du Bois », Ilha da Madeira en portugais. Madère est un véritable pays de cocagne où la nature s'épanouit avec exubérance.

Restée depuis ces temps héroïques sous la bannière portugaise, Madère est aujourd’hui une région autonome prisée des botanistes en herbe et des amateurs de loisirs actifs. L’île est la partie émergée d’un ancien volcan sous-marin, dont les flancs élevés constituent un formidable terrain d’aventure. Voici nos suggestions d’activités pour en profiter en toutes saisons. (...) Les reliefs de Madère créant une barrière naturelle, les nuages qui s’y déchirent n’arrosent que la partie nord de l’île. Pour irriguer son versant sud, les colons portugais construisirent dès le XVIe siècle tout un réseau de canaux appelés levadas. Jalonnées de tunnels et d’aqueducs, parfois taillées à même la roche, ces voies d’eau serpentent sur plus de 2.000 kilomètres. Toujours en activité, elles sont doublées de chemins qui constituent autant d’opportunités de randonnées. (...) Madère est un pays de cocagne où la nature s’épanouit avec exubérance. Sur ses côtes très fertiles poussent en abondance des fruits que l’on associe généralement à des latitudes plus tropicales, comme les avocats, bananes, mangues, papayes ou fruits de la passion. L’île est également fleurie toute l’année, non seulement de vipérines et d’orchidées endémiques, mais aussi d’espèces exotiques, comme les bougainvillées, magnolias, azalées, et autres amaryllis. (...) Si les jardins côtiers de Madère sont dévolus à la culture des fruits tropicaux, les hauteurs de l’île sont le domaine du raisin. Cultivés sur d’étroites terrasses appelées poios, des cépages comme le sercial, le boal, le verdelho ou le malvoisie servent à élaborer un nectar, dont l’originalité gustative est le fruit du hasard.(...) Après avoir détrôné Machico de son titre de capitale (Funchal), la ville s’est développée en amphithéâtre sur les flancs de montagnes plongeant vers l’océan. (...) Le véritable trésor de l’île est sa « laurisylve ». Inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco et protégée par un parc naturel, cette forêt primaire de lauriers est la plus grande du genre au monde.

Lire l'Article complet ci-dessous

Madère : bien plus que six bonnes raisons de découvrir l’île après le confinement
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :