Madère & Canaries : de bonnes raisons de découvrir l’île après le confinement

Publié le

Iles Volcaniques dans l'océan atlantique, deux bijoux portugais et espagnol, découvrons Madère et les Canaries...

A 500 kilomètres des côtes marocaines, Madère est l’île principale d’un archipel portugais isolé dans l’océan Atlantique. Cet archipel fut découvert en 1418 par  le portugais João Gonçalves Zarco. L’explorateur fut impressionné par la forêt luxuriante qui recouvrait l'île voisine, découverte un an plus tard. Il la baptisa l’ « Île du Bois », Ilha da Madeira en portugais. Madère est un véritable pays de cocagne où la nature s'épanouit avec exubérance.

Restée depuis ces temps héroïques sous la bannière portugaise, Madère est aujourd’hui une région autonome prisée des botanistes en herbe et des amateurs de loisirs actifs. L’île est la partie émergée d’un ancien volcan sous-marin, dont les flancs élevés constituent un formidable terrain d’aventure. Voici nos suggestions d’activités pour en profiter en toutes saisons. (...) Les reliefs de Madère créant une barrière naturelle, les nuages qui s’y déchirent n’arrosent que la partie nord de l’île. Pour irriguer son versant sud, les colons portugais construisirent dès le XVIe siècle tout un réseau de canaux appelés levadas. Jalonnées de tunnels et d’aqueducs, parfois taillées à même la roche, ces voies d’eau serpentent sur plus de 2.000 kilomètres. Toujours en activité, elles sont doublées de chemins qui constituent autant d’opportunités de randonnées. (...) Madère est un pays de cocagne où la nature s’épanouit avec exubérance. Sur ses côtes très fertiles poussent en abondance des fruits que l’on associe généralement à des latitudes plus tropicales, comme les avocats, bananes, mangues, papayes ou fruits de la passion. L’île est également fleurie toute l’année, non seulement de vipérines et d’orchidées endémiques, mais aussi d’espèces exotiques, comme les bougainvillées, magnolias, azalées, et autres amaryllis. (...) Si les jardins côtiers de Madère sont dévolus à la culture des fruits tropicaux, les hauteurs de l’île sont le domaine du raisin. Cultivés sur d’étroites terrasses appelées poios, des cépages comme le sercial, le boal, le verdelho ou le malvoisie servent à élaborer un nectar, dont l’originalité gustative est le fruit du hasard.(...) Après avoir détrôné Machico de son titre de capitale (Funchal), la ville s’est développée en amphithéâtre sur les flancs de montagnes plongeant vers l’océan. (...) Le véritable trésor de l’île est sa « laurisylve ». Inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco et protégée par un parc naturel, cette forêt primaire de lauriers est la plus grande du genre au monde.

Lire l'Article complet ci-dessous

Madère & Canaries : de bonnes raisons de découvrir l’île après le confinement
Tour des Iles Canaries : 
de Tenerife, la rousse à Gomera, la verte, et Fuerteventura, la blonde à Lanzarote, la brune...

Les Canaries sont des îles paradoxales, à la fois sublimes et inquiétantes. À quelques encablures des côtes africaines, l’archipel espagnol est une œuvre d’Art volcanique à la beauté diabolique.

Les mythes de l’Antiquité racontent que ces « îles Fortunées » auraient été façonnées par des Atlantes très inspirés. Dans leur frénésie créative, ces colosses légendaires auraient utilisé toutes les couleurs à leur disposition pour concevoir ici les panoramas les plus exubérants. En effet, très peu d’endroits sur la planète possèdent une telle concentration de sites exceptionnels.

Moins portés sur les fables poétiques, les conquistadors espagnols mirent quasiment tout le XVe siècle à prendre possession de ces sept îles farouchement défendues par des indigènes aux origines berbères. Avec la colonisation, le mystère des Canaries s’estompa, et leurs splendeurs furent mieux connues. Toutes différentes, les unes sculptées par l’océan et les alizés, les autres par le souffle chaud du Sahara, ces îles partagent néanmoins un atout essentiel : un climat subtropical extraordinairement doux et régulier. S’il existe un pays de l’éternel printemps, c’est bien celui-là.

284 k abonnés
 

 

De l'archipel des Canaries, l'on connaît généralement les plages de Lanzarote et de Fuerteventura, le tourisme de masse et le farniente. Mais on oublie souvent d'explorer les îles de l'est, où la nature est encore sauvage et préservée. Les plus vieilles traditions trouvent un écho dans les fêtes folkloriques des insulaires. Terres volcaniques aux influences européennes, africaines et caribéennes, les Canaries se dévoileront à Jérôme Pitorin, des reines touristiques Tenerife et Lanzarote aux intimistes Gomera et El Hierro jusqu'à la «isla bonita» : La Palma. Au sommaire : - L'archipel aux volcans - La cuisine métissée - L'aloe vera, l'or vert des Canaries - La piste aux étoiles - El Hierro, la petite soeur écolo - La fête religieuse d'El Hierro