Oslo : le parc de Vigeland

Publié le

Le parc de Vigeland se situe à Oslo. Cette curiosité très particulière couvre une superficie de 32 hectares. Ce grand jardin public présente 193 sculptures modelées par Vigeland. C'est le même artiste qui a dessiné l'architecture et le paysage qui les encadrent. Les vaste pelouses traversées par de longues allées reflètent l'idéal néoclassique de cette époque. Ce parc célèbre l'œuvre de Gustav Vigeland, originaire du sud de la Norvège. Il témoigne aussi de la générosité déployée pendant de longues années par la ville d'Oslo et ses habitants. Il n'a en effet cessé d'être controversé, mais les critiques se sont atténuées avec le temps. L'artiste a imaginé et réalisé les différentes composantes de ce jardin de sculptures durant plus de 40 ans. À l'entrée principale, au centre d'une place en arc de cercle, cinq grands portails et deux portes en fer forgé ouvrent sur le parc. À partir de là, 2 allées longeant de part et d'autre une grande pelouse conduisent jusqu'au pont. A ses deux extrémités, il est flanqué de groupes en granit juchés sur de hautes colonnes octogonales. Trois d'entre eux représentent un homme luttant contre un dragon tandis que dans le 4e une femme se laisse enlacer par le monstre.  En contrebas du pont, au bord du lac, se trouve une petite place ronde et ornée de sculptures d'enfants en bronze. Celle du centre représente un fœtus à terme grandeur nature, reposant sur la tête (1923). Les 8 autres dessinent différents stades de la petite enfance. Après avoir franchi le pont, on traverse une roseraie avant d'arriver devant la fontaine qui constitue l'élément le plus précieux de l'ensemble du parc. La place qui entoure la fontaine couvre une surface de 1800 mètres carrés et est recouverte d'un pavage en noir et blanc qui dessine un labyrinthe au motif géométrique formé de 16 cercles inscrits dans des carrés. Le chemin à parcourir est d'environ 3 km et ce labyrinthe présente paradoxalement une entrée et une sortie séparées. On peut penser que l'artiste a sans doute voulu symboliser les errances et les impasses de la vie humaine. Ou bien la voie tracée d'avance et dont l'issue ne peux malheureusement être modifiée : la destinée. Après une montée s'étageant sur 3 terrasses, on parvient au plateau qui supporte le monolithe. C'est une colonne entièrement recouverte par 121 figures en haut-relief. Vigeland l'appelait la colonne humaine. On a préféré la baptiser le monolithe afin de rappeler qu'elle avait été taillée dans un seul et même bloc de granit entre 1924 et 1925. Au bout de l'axe de l'installation se trouve un cadran solaire, forgé en 1930, et enfin la sculpture en pierre de la Roue de la vie, réalisée en 1933-1934. La roue représente quatre adultes, un enfant et un bébé (le bébé et l'enfant sont sur les côtés opposés).Un petit nombre de sculptures sont placées en dehors de l'axe principal. Il y a le groupe monumentale en bronze intitulé La famille qui est aussi une oeuvre maîtresse de grand format. Plus au sud, nous avons le groupe de bronze intitulé Triangle modelé en 1938 et représentant deux femmes précipitées chacune de leur côté la tête la première,  se cramponnant à un robuste vieillard. Non loin du portail principal se trouve un autoportrait de Vigeland en vêtements de travail, marteau et ciseau entre les mains. Cette très grande oeuvre sculpturale est totalement symboliste, monumentale avec des tracés fermes des corps. C'est somme toute l'humanité représentée sous tous ses aspects. L'une des statues les plus populaires du parc est le Sinnataggen (le Garçon en colère). 

Oslo : le parc de Vigeland
Oslo : le parc de Vigeland

Vigeland Sculpture Park (Frogner Park), Oslo Norway. Most beautiful sculptures from Frogner Park. The world famous Vigeland Sculpture Park (Vigelandsanlegget) designed by Gustav Vigeland.