« Le tour du monde en 80 jours » : En 2050, combien de jours mettrait Phileas Fogg à parcourir la Terre ?

Publié le

  • Le Tour du monde en 80 jours a débarqué sur France 2 dans une version modernisée.
  • L’occasion de chronométrer le voyage avec les moyens de transport du futur comme l’Hyperloop d’Elon Musk ou l’AirCar, encore à l’état de prototype, qui peut embarquer deux occupants et voler 1 000 kilomètres à une altitude maximum de 2 500 mètres.
« Le tour du monde en 80 jours » : En 2050, combien de jours mettrait Phileas Fogg à parcourir la Terre ?

extraits d'article

Quatre-vingts jours, une poignée d’heures, encore moins ? En combien de temps Phileas Fogg, le héros du roman d’aventures Le Tour du monde en quatre-vingts jours écrit par Jules Verne en 1872, aurait-il mis à parcourir le globe s’il avait voyagé en 2050 ? Entre l’Hyperloop et l’Hydrail, plusieurs projets imaginent un train à super grande vitesse qui dépasserait les 700 km/h d’ici trente ans. D’un côté, l’Hyperloop lancé par le milliardaire Elon Musk, désigné personnalité de l’année par le Time, est en développement. Il repose sur l’idée de faire circuler des capsules pressurisées, ou « pod », dans des tubes à basse pression pour s’affranchir des frottements aérodynamiques et frôler le mur du son. L’idée a été reprise par d’autres start-up, comme Virgin Hyperloop ou l’américaine Hyperloop Transportation Technologies (HyperloopTT ou HTT).

L’Hyperloop promet de relier Los Angeles à San Francisco en moins de trente minutes, à plus de 1.000 km/h. Il reste encore de nombreux soucis techniques à surmonter, mais notre façon de voyager pourrait changer dans les années à venir. Sans compter l’arrivée des voitures volantes, comme l'AirCar, dont le prototype a réussi un premier vol en juin dernier. Elles pourraient révolutionner notre quotidien.
 

« Le tour du monde en 80 jours » : En 2050, combien de jours mettrait Phileas Fogg à parcourir la Terre ?
Londres – Suez Reprenons les étapes du roman culte de Jules Verne. Phileas Fogg et Jean Passepartout sont partis de Londres et ont mis sept jours à rejoindre Suez, en Egypte. S’ils effectuaient ce trajet en 2050, en imaginant qu’ils empruntent le chemin de l’Eurostar avec l’Hyperloop, puis qu’ils passent par Milan et Brindisi, en Italie, toujours avec l’engin d’Elon Musk (soyons fous), ils mettraient 1h46 environ à rejoindre Brindisi depuis Londres. Rappelons que la vitesse théorique de l’Hyperloop est de plus de 1000 km/h. En acceptant que Phileas Fogg troque son paquebot contre une AirCar, qui vole à 170 km/h, il arriverait à Suez en 14 heures. Résultat : en 2050, il mettrait moins de 24h à réaliser cette étape, contre sept jours dans le roman. Suez – Bombay Direction Bombay, en Inde. Dans l’œuvre originale, Phileas Fogg a pris un paquebot pendant treize jours, mais en 2050, il continuera avec l’engin volant inventé par Stefan Klein. L’AirCar peut parcourir une distance allant jusqu’à 1.000 kilomètres sans escale, pointe un article de Ouest France. Ici, il lui faudrait une autonomie d’environ 5.000 km. Mais tout sera possible d’ici là. Une trentaine d’heures suffiraient, sans compter les quatre escales pour faire repartir la voiture, pour atteindre Bombay depuis Suez. Bombay – Calcutta Cette fois, retour en train. La traversée de l’Inde, de Bombay à Calcutta, c’est 1.875 km, selon Google Maps. On reprend le train supersonic d’Elon Musk, en espérant que la ligne a été créée d’ici 2050. A plus de 1000 km/h, Phileas ferait un trajet d’environ 1h50, contre trois jours dans l’œuvre originale. Calcutta – Hong Kong Phileas a repris un paquebot pour cette étape et les deux suivantes. Destination Hong Kong pour une distance d’environ 6.500 km. En AirCar, Phileas mettrait 36 heures, au lieu de six jours. Sans compter les soucis techniques car il n’y a pas d’escales possibles au milieu de la mer. Mais on y croit pour 2050. Hong Kong – Yokohama Six jours de paquebot en plus pour aller jusqu’à Yokohama, au Japon. Mais dans le futur, on pourra réduire le trajet à 17 heures en voiture volante. Yokohama – San Francisco Il lui faudrait plus de deux jours (49 heures environ) pour rallier San Francisco, aux Etats-Unis, avec l’AirCar. Un gain de temps considérable comparé aux 22 jours d’origine. San Francisco – New York Pour la traversée des Etats-Unis, l’Hyperloop s’impose à nouveau. Cela fait près de 4700 km à parcourir, indique Google Maps. Un coup de train à super grande vitesse et c’est plié en moins de 5 heures, au lieu de 22 jours. New York – Londres Dernière étape qui mêle train et paquebot dans l’œuvre de Jules Verne. Phileas met 9 jours à traverser l’Atlantique jusqu’à Londres. S’il fait une escale à Paris pour reprendre un Hyperloop jusqu’à Londres, il mettrait environ 34 heures de New York à la capitale française en AirCar, puis 30 minutes de Paris à Londres.

En 2050, Phileas parcourrait le tour du monde en 240 heures, c’est-à-dire 10 jours. Cela ferait huit fois moins de temps qu’à la fin du XIXe siècle. Bonne perf'.

« Le tour du monde en 80 jours » : En 2050, combien de jours mettrait Phileas Fogg à parcourir la Terre ?
« Le tour du monde en 80 jours » : En 2050, combien de jours mettrait Phileas Fogg à parcourir la Terre ?
« Le tour du monde en 80 jours » : En 2050, combien de jours mettrait Phileas Fogg à parcourir la Terre ?