Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)

Publié le

Le mont Saint-Hilaire est l'une des neuf collines montérégiennes situées près de Montréal au sud-ouest du Québec. Il est nommé en l'honneur d'Hilaire de Poitiersdocteur de l'Église. La montagne fait partie de l'aire centrale de la réserve de biosphère du Mont-Saint-Hilaire qui a été désignée en 1978, une première au Canada. (...) Le secteur public de la montagne compte quatre sommets : le Pain de sucre, Burned Hill ou la « Colline Brûlée », Rocky et Dieppe. Du haut de ses 411 mètres d’altitude, le Pain de sucre sert de belvédère d’où il est possible d’admirer la région de Montréal. (...) La randonnée pédestre avec 25 km de sentiers dont un sentier d’interprétation, le ski de fond et l'ornithologie y sont les principales activités. Un centre de recherche est géré par l'Université McGill qui utilise un secteur de la montagne pour des fins de recherche. L'université, propriétaire de la montagne depuis 1958, a fait reconnaître la montagne comme refuge d'oiseaux migrateurs en 1960, réserve de la biosphère en 1978 et comme réserve naturelle en 2004. (...) Il y a près de 10 000 ans, le lac Hertel a été formé par l'action des glaciers qui recouvraient la montagne. Situé au centre du mont Saint-Hilaire, il fait 0,3 km2. Sa profondeur moyenne est de cinq mètres et sa profondeur maximale de neuf mètres (environ 30 pieds). Trois ruisseaux alimentent le lac et un autre, le ruisseau des Moulins, le draine en direction de la rivière des Hurons, puis de la rivière Richelieu. Il est situé à 173 mètres au-dessus du niveau de la mer et à 165 mètres au-dessus de la rivière Richelieu dans lequel ses eaux se déversent. (...) Le mont Saint-Hilaire s'est formé il y a environ 130 millions d’années, à l’époque du Crétacé. Il a été prouvé qu’il n’est pas un ancien volcan : il s’est plutôt formé à la suite de trois intrusions souterraines différentes de magma. Toutefois, ce magma n’a jamais atteint la surface, il s’est solidifié à environ 2 000 mètres de profondeur sous une calotte de roches sédimentaires. Les glaciers ont érodé ces roches sur une période de plusieurs millions d’années. Grâce à ses roches magmatiques plus dures, la montagne a pu résister à l'érosion lors du passage des glaciers. (...)  Le mont Saint-Hilaire se distingue par une flore et une faune riches et diversifiées. Sa végétation est comparable à celle qui recouvrait la totalité de la vallée du Richelieu lors de l’arrivée des premiers colons français. (Source : Wikipedia)

Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)
Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)
Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)

La Réserve naturelle Gault, propriété de l'Université McGill depuis 1958, est située à Mont-Saint-Hilaire et protège plus de 1000 hectares de milieux naturels.

Les activités de recherche et d'enseignement sont privilégiées à la Réserve naturelle Gault. Les premières études scientifiques datent de 1859. De célèbres scientifiques ont parcouru les vastes forêts du mont Saint-Hilaire dont Sir John W. Dawson, T. Sterry Hunt ainsi que le Frère Marie-Victorin. Aujourd'hui on compte plus de 400 articles scientifiques, près de 100 thèses de maîtrise et de doctorat, plus de 50 rapports et environ 30 chapitres ou livres traitant du mont Saint-Hilaire.

Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)
Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)
Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)
Réserve naturelle Gault au Mont Saint Hilaire (Québec)