One Day in Matala

Publié le

Au début des années 1970, le petit village de pêcheur de Matala devint l'endroit privilégié des partisans du Flower Power.  Une communauté de beatniks s'y retrouve et s'installe dans les grottes de Matala pour une existence plus proche de la nature et sereine. Ces grottes servaient originellement aux Romains pour enterrer leurs morts. Des stars d'alors comme Bob Dylan, Cat Steven ou Joni Mitchell viennent séjourner à Matala.

De nos jours, l'esprit "hippies" est plutôt "muséal" car le camping sauvage est désormais interdit. Demeurent les témoignages du Flower Power avec des fresques sur le bitume des rues, des inscriptions suggérant de vivre l'instant présent, un olivier de la paix et des graffitis d'inconnus célébrant l'amour. Ce petit village déborde en haute saison de touristes dans les auberges, les ruelles et la plage. La basse saison est à privilégier d'autant plus qu'un agréable festival de musique s'y déroule en juin.

One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala
One Day in Matala